Le blog ePagine

Conseils de lecture, entretiens, actualité numérique :

le Livre-Avenir ne se fera pas sans les libraires.

22 novembre 2011

ePagine, sélections 11/11 #2 Lectures 100% numériques

Depuis deux ou trois ans maintenant de nombreux éditeurs proposent des catalogues très variés et des œuvres qui vont des classiques aux expériences en temps réel, des textes écrits pour les petits, pour les amateurs de romans, de nouvelles, de polars, de science fiction. Pour nous y retrouver j’ai fait une sorte de photo numérique à un moment donné (aujourd’hui donc) à partir de quelques titres qui ont été mis en ligne ces dernières semaines et valent le coup d’être découverts. Petite précision qui a son importance : ils sont tous vendus moins de 7 € et sont sans DRM. Après un petit intermède (non musical) voici donc la deuxième sélection d’ebooks consacrée cette fois aux lectures 100% numériques. La première saluait l’arrivée des éditions Actes Sud, la prochaine se concentrera sur les prix littéraires 2011.

 

Une expérience de lecture 100 % numérique et 100 % littéraire

 

Ceux qui ont lu Claude Ponti quand ils étaient petits ou/et lisent ses histoires illustrées à leurs enfants peuvent aujourd’hui découvrir une autre facette de cet auteur génial, foutraque et parfois grave qui foulbazar chez les grands et tromboline des questions essentielles sur la vie, le couple ou la mort dans ses deux pièces de théâtre, La Table et Questions d’importance (publie.net) (chronique à venir). Parmi ceux-là qui seraient restés dans l’enfance où auraient envie de lire des livres numériques à leurs « billes » et à leurs « glaçons » on leur conseillera d’aller voir les propositions de Chouetteditions.com.

 

Il paraît que Noël approche. Mais avant d’envoyer vos lettres à qui vous savez, faites un tour chez Nolween Eawy qui n’a ni couché avec son père ni tué sa mère mais (et là c’est un vrai scoop) a zigouillé le Père Noël (Numerik:)ivres). Les plus sensibles préféreront quant à eux lire chez ce même éditeur le roman beaucoup moins sanglant écrit par Marie Potvin, Le retour de Manon Lachance.

 

Les amateurs d’écritures littéraires fortes et remuantes iront lire et écouter ce beau projet autour de Franck, titre et personnage d’un livre d’Anne Savelli mais aussi quelqu’un qui a existé et qui « revient » ici via deux textes, l’un écrit par Anne Savelli, toujours, Douze façons de plus de parler de toi, et l’autre par Thierry Beinstingel, Avant Franck. Le fichier ePub comprend également l’enregistrement de leur émouvante lecture croisée à laquelle j’avais assisté en septembre dernier à Montreuil (publie.net), fichier qui peut être téléchargé également à part (mp3). Les amateurs de nouvelles et de formes courtes pourront quant à eux se plonger dans les treize récits d’Irina Teodorescu chez emue (maison franco-anglo-australienne qui fait dans la qualité). Enfin, les lecteurs de littérature étrangère se précipiteront sur ce récit paranoïaque de l’auteur argentin Félix Bruzzone, Les taupes, que publie les éditions Asphalte, maison d’édition que je vous invite à découvrir si ce n’est pas déjà fait.

 

Pour les fans de séries TV et d’histoires urbaines, noires et incisives, StoryLab vient de mettre en ligne deux nouveaux textes dans la collection Urban stories, l’un écrit par le très prolixe André Delauré (un huis clos étouffant qui se passe dans un commissariat sur fond de racisme, de haine ordinaire et d’abus de pouvoir) et l’autre par Sébastien Ayreault, un roman décapant et bien ficelé sur l’écriture en train de se faire, qui marche dans les traces de Fante, Bukowski, Calaferte, Hemingway,… entre errances urbaines, sexuelles et sentimentales (chronique à venir). Les amateurs de littératures de genre (science-fiction, fantasy, fantastique…) peuvent se réjouir, le nouveau numéro de la revue Angle Mort qui me fait découvrir à chaque fois des territoires imaginaires inouïs vient d’être mis en ligne. Dans celui-ci vous trouverez notamment un texte de Jean-Marc Agrati que j’avais découvert aux éditions La Dragonne, Le punisseur. Comme pour les autres numéros chaque nouvelle peut être téléchargée gratuitement et l’ensemble du numéro qui contient des entretiens qu’on ne peut trouver ailleurs coûte moins de 3 €. Quant aux fans de séries et de feuilletons, ils sont vernis. Le talentueux Jeff Balek avec Le Waldgänger (Numerik:)ivres, collection 45 min) les propulsera dans un univers à la Bilal, futuriste et sans pitié (6 épisodes en tout, deux sont déjà en ligne dont le premier qui est offert ; je l’ai lu et c’est très très efficace). Olivier Gechter, avec La Boîte de Schrödinger (Walrus), les emmènera de manière très décalée sur les traces de la série télévisée La Quatrième Dimension (ici aussi 6 épisodes dont le premier est offert). Et enfin, Apocalepsie 911 de Vérane Pick (autre série en 6 épisodes dont 2 sont en ligne à ce jour, chez Florent Massot) revient sur la dépression post-traumatique causée par les attentas qui ont eu lieu à New York le 11 septembre 2001 (présentation de l’expérience transmédia interactive ici).

 

Pour terminer (pour aujourd’hui), je conseillerais à ceux qui s’intéressent à Internet, aux nouvelles technologies, aux réseaux sociaux, à nos usages présents et futurs, d’aller jeter un œil à Washing machine, une collection que dirige Hubert Guillaud de InternetActu.net et de La Feuille dont le propos est ici de nous aider à changer notre regard sur les enjeux du numérique qui ne cessent d’évoluer en croisant les technologies et leurs usages. Deux titres sont déjà disponibles, Est-ce que la technologie sauvera le monde ? et Comprendre l’innovation sociale.

 

J’espère que tous ces conseils et liens vous seront utiles. La prochaine sélection sera consacrée aux Prix littéraires 2011.

ChG

2 commentaires »

  1. J’ai lu « Fiché Coupable » de André Delauré. Un super thriller à moins de 3€, que demande le peuple ???
    Pour les fans du genre, je vous recommande ce thriller à huis-clos…où la pression monte, monte !

    et merci à ePagine pour ces bons conseils de lecture

    Commentaire by BlackNovel — 22 novembre 2011 @ 10:59

  2. C’est vrai que ce texte nous met de plus en plus mal à l’aise (ambiance glauque et étouffante) et l’auteur ne nous lâche pas.
    Merci pour votre commentaire et si vous avez envie, lisez Sous les toits également. Un texte sans doute un peu plus difficile mais très puissant. Je n’ai pas aimé le début, trop maniéré (et il ne faut surtout pas s’arrêter là) mais la suite est vraiment détonante. Là aussi, dès que l’auteur trouve son rythme ça devient impossible de le lâcher. Personnages complexes et attachants. Pour les amateurs des Fante, père & fils !

    Commentaire by Christophe — 22 novembre 2011 @ 11:18

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

© ePagine - Powered by WordPress