Le blog ePagine

Conseils de lecture, entretiens, actualité numérique :

le Livre-Avenir ne se fera pas sans les libraires.

7 octobre 2015

Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel, l’arbalète gallimard

Rien où poser sa tête

Françoise Frenkel

« Le destin éditorial de certains livres est à l’exacte mesure du texte qu’ils nous offrent, émouvant, surprenant, généreux, tout autant qu’irrémédiablement mystérieux. L’unique ouvrage de Françoise Frenkel, Rien où poser sa tête,publié en Suisse en 1945, et rédigé en 1943 et 1944 « sur les bords du lac des Quatre-Cantons » où son auteure, juive d’origine ­polonaise, avait trouvé refuge, en est l’exemple récent le plus ­saisissant.

De sa redécouverte à Nice, fin 2010, dans un vide-grenier des Compagnons d’Emmaüs, à sa ­parution chez Gallimard, que Patrick Modiano a accepté de préfacer, c’est une « histoire tramée par les livres » qui s’est déployée, selon les mots de Michel Francesconi, l’heureux découvreur de l’exemplaire. Un « mouvement d’intérêt et de solidarité, impliquant de nombreuses personnes, en France et en Allemagne, pour reconstituer le puzzle d’un texte et d’une auteure sur lesquels on ne savait rien », dit Frédéric Maria, qui a œuvré pour le faire éditer, et s’est chargé du dossier qui l’accompagne aujourd’hui. L’« histoire de gens qui sont tous fous de livres, qui ont fait passer celui-ci des mains des uns à celles des autres avec une simplicité telle qu’il paraît presque invraisemblable que l’aventure finisse par aboutir », comme le résume Thomas Simonnet, directeur de la collection « L’arbalète », chez ­Gallimard. »

Florence Bouchy


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/10/29/contre-l-oubli-de-francoise-frenkel_4798905_3260.html#565XuCiRdlo5OPqa.99

Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel, l'arbalète gallimard

Rien où poser sa tête, Françoise Frenkel, l’arbalète gallimard

l’arbalète – gallimard

15 octobre 2015

Il faut saluer les éditions L’Arbalète-Gallimard d’avoir exhumé le livre de Françoise Frenkel qui est pour l’histoire de la présence du livre français à Berlin un legs inestimable.

Dans ses rapports à l’institution tout comme à la communauté francophone des années 1920, ainsi qu’au public exigeant d’amoureux du livre d’ici, c’est d’une collègue libraire impliquée dans son époque dont le premier chapitre de ce récit modianien avant la lettre, se propose de retranscrire la vérité.

Par le témoignage de ces rencontres d’auteurs où Henri Barbusse et René Crevel parmi tant d’autres éminents représentants de l’actualité francophone, venaient croiser là. Par l’obsession pour un lieu habité de livres dont les voix l’on hantée, à l’heure de plier boutique, en butte à la censure de la Gestapo.

Par la joie et la force que la parole écrite apporte à tous ses amoureux et ses flâneurs, qu’ils soient d’Orient ou d’Occident, de Méditerranée ou de Scandinavie, notre boussole à nous, libraires indépendants, Maison du livreou ZADIG Buchhandlung, n’est-elle pas de porter haut les couleurs d’un temps retrouvé, en mémoire des proses migrantes de demain ou d’hier ? Tenter de prolonger l’inaliénable rêve éveillé d’une culture européenne éprise d’ouverture aux mondes !

Patrick Suel – Librairie Zadig, Berlin

À l’occasion de la foire du livre de Francfort, ZADIG ouvrira sa porte au livre numérique…

Logo_Zadig_patrick_Suel

26 août 2015

SONATINE / R. J. Ellory : La Sœur & Les Assassins

Sticker_SonatineRoseBasic

 

 » Si tu regardes trop longtemps l’abîme, l’abîme aussi regardera en toi. »» Friedrich Nietzsche

À tous ceux qui ont regardé l’abîme, mais sans jamais perdre l’équilibre.

lesassassinsRJEllory9782355843525_1_75

 

Pendant longtemps, John Costello tenta d’oublier ce qui s’était passé.

Fit semblant, peut-être, que ça n’était jamais arrivé.

Le diable se présenta sous la forme d’un homme, enveloppé par l’odeur des chiens.

À voir sa tête, on aurait cru qu’un inconnu lui avait donné un billet de 50 dollars dans la rue. Un air surpris. Une sorte d’émerveillement satisfait.

John Costello se souvenait d’un bruit d’ailes affolées lorsque les pigeons fuirent la scène.

Comme s’ils savaient.

Il se souvenait que l’obscurité était tombée à la hâte ; retardée quelque part, elle était maintenant soucieuse d’arriver à l’heure dite.

C’était comme si le diable avait le visage d’un acteur – un acteur oublié, au nom effacé, mais dont la tête rappellerait vaguement quelque chose.

« Je le connais… Oui, c’est… c’est… Chérie, l’autre type, là. Comment il s’appelle, déjà ? »

Il avait plein de noms.

Tous signifiaient la même chose.

Le diable possédait le monde entier mais il se souvenait de ses racines. Il se souvenait d’avoir été jadis un ange jeté dans la géhenne pour avoir trahi et s’être révolté, et il faisait de son mieux pour se contenir. Parfois, il n’y arrivait pas.

C’était aussi paradoxal que de coucher avec une vilaine putain dans un motel pas cher. Partager quelque chose de si intense, de si intime, sans jamais donner son nom. Ne se croire coupable de rien de grave, donc se croire innocent.

John Costello avait presque 17 ans. Son père possédait un restaurant où tout le monde allait manger.

Après ça, John ne fut plus jamais le même.

Après ça… Mon Dieu, aucun d’entre eux ne fut plus jamais le même.

 

bandeaulesAssassinsRJELLORY6_2378

 

 

Pour la sortie du dernier polar de R.J. Ellory, Les Assassins, votre librairie vous offre Chicagoland #1 – La Soeur. Il est à téléchargé ici (sur le portail Librel.be).

 

7 mai 2014

Dirty Wars, Le Nouvel Art de La Guerre

Dirty Wars, Le nouvel art de la guerre,  Jeremy Scahill

Une armée secrète
Une mission sans frontières
Une guerre sans fin

Dirty Wars, Le nouvel art de la Guerre, de Jeremy Scahill, vient de paraître, en français, aux excellentes éditions québécoises Lux Éditeur. Il est à la une d’ePagine. En prix de lancement, le livre bénéficie d’un -50% en version numérique (9.99 € au lieu de 19.99 €) uniquement pendant la première semaine de parution, à partir du 6 mai.

A vous de lire.
eP.sm

 

Avertissement
Jeremy Scahill

« Ce livre raconte comment les États-Unis ont fait de l’assassinat un élément central de leur politique de sécurité nationale. Il explore aussi les conséquences de cette décision sur les peuples de dizaines de pays et sur l’avenir de la démocratie américaine. Bien que les attentats du 11 septembre 2001 aient eu un impact déterminant sur la politique étrangère des États-Unis, ce virage a été entrepris bien avant le matin où se sont effondrées les tours jumelles. En ce monde de l’après-11-Septembre, on tend à observer les affaires extérieures de Washington à travers un prisme partisan voulant, d’une part, que l’invasion de l’Irak par le président George W. Bush ait été une catastrophe absolue et ait amené les Américains à croire qu’ils vivent une guerre planétaire, et, d’autre part, que son successeur Barack Obama soit contraint de réparer le gâchis. Les conservateurs considèrent qu’Obama fait montre de faiblesse à l’égard du terrorisme, tandis que les libéraux estiment qu’il mène une guerre mieux «avisée». La réalité est cependant beaucoup plus nuancée.

Ce livre résume l’histoire de l’expansion des guerres secrètes menées par Washington, du recours abusif aux privilèges de l’exécutif et au secret d’État, et de la consolidation, au sein des forces armées, d’innombrables unités d’élite n’ayant de comptes à rendre qu’à la Maison-Blanche. Le nouvel art de la guerre révèle aussi la persistance, dans les administrations tant démocrates que républicaines, d’une mentalité selon laquelle «le monde est un champ de bataille».

L’ouvrage s’amorce avec une brève histoire de la stratégie antiterroriste américaine dans les années ayant précédé le 11-Septembre. Partant de là, j’explore divers épisodes se déroulant des premiers jours de l’administration Bush fils au second mandat d’Obama. On y rencontre des dirigeants d’Al-Qaïda au Yémen, des seigneurs de guerre soutenus par les États-Unis en Somalie, des espions de la Central Intelligence Agency (cia, Agence centrale de renseignement) au Pakistan et des commandos des forces spéciales chargés d’éliminer des individus considérés comme des ennemis. On y découvre les agents et soldats qui mènent les opérations les plus secrètes des forces armées et de la cia, et on y entend les récits de personnes bien informées qui ont passé leur vie dans l’ombre. Certaines, d’ailleurs, n’ont accepté de me parler qu’à condition que je taise leur identité.

Aujourd’hui, tout le monde connaît la Navy SEAL Team 6 et le Joint Special Operations Command (jsoc, qu’on prononce «djay-soc», Commandement interarmées des opérations spéciales), ces forces spéciales qui ont tué Ben Laden. Ce livre fait état de missions non encore révélées ou peu connues qu’ont menées ces unités, missions dont les gens de pouvoir ne parleront jamais et que Hollywood se gardera d’immortaliser. Je m’attarde sur la vie d’Anwar Al-Awlaki, premier citoyen américain voué à être assassiné par son propre gouvernement sans jamais avoir fait l’objet de la moindre accusation officielle. Je m’intéresse également au sort des personnes qui se retrouvent prises entre deux feux, ces civils confrontés aux tirs de drones et aux actes terroristes. Nous rendons visite à des Afghans dont la vie a été détruite lors d’un raid des forces spéciales qui a mal tourné, les faisant passer d’alliés des États-Unis à kamikazes en puissance.

De prime abord, les récits qui constituent ce livre pourront sembler disparates, mais, pris comme un tout, ils offrent la perspective d’un avenir hypothéqué par des guerres sales qui ne cessent de s’étendre. »

 

5 février 2014

Actualité du blog ePagine [du 22 janvier au 4 février 2014]

Filed under: + Journal de bord — Étiquettes : , , , , — Christophe @ 10:32

Vous trouverez dans ce billet des liens vers des articles récents du blog que vous n’avez peut-être pas eu le temps de lire ces derniers jours. À la une aujourd’hui Pierre Charras, Nouvel An ChinoisCréation numérique et Newsletter ePagine.

En avant pour quelques invitations à la lecture !

 

— LES BILLETS RÉCENTS DU BLOG EPAGINE —

 

► 31.01.14 : Newsletter ePagine #2
Il s’en est fallu de peu pour que la Newsletter ePagine #2 ne parte pas en janvier… mais elle était bel et bien à l’heure pour le Nouvel an Chinois. Prochaine newsletter en février avec une nouvelle fabrication epub de la part du club ePagine Publications numériques. Pour la recevoir en avant-première, rendez-vous dans la partie « Informations » de votre compte sur epagine.fr (…)
[lire la suite du billet]

 

► 30.01.14 : Création numérique : de nouvelles mises en avant
Comme nous le signalions ici en novembre dernier, un espace est désormais réservé à la Création numérique sur epagine.fr. Mise à jour régulièrement, cette page accueille les publications des maisons d’édition qui ont fait le choix de publier des livres en format numérique uniquement. Parmi les dernières sélections, en plus de quelques nouveautés, vous trouverez là plusieurs mises en avant (…)
[lire la suite du billet]

 

► 24.01.14 : Nouvel An Chinois : 99 livres numériques des éditions Philippe Picquier à 4.99€
À l’occasion de l’année chinoise du CHEVAL, qui commence dans la nuit du 31 janvier 2014, marquant ainsi la fête la plus importante pour les communautés chinoises à travers le monde entier, ePagine, en partenariat avec la maison d’édition, vous propose une mise en avant de 99 livres numériques du fonds Picquier, au prix unique de 4.99 € et sans DRM Adobe, du 24 janvier au 9 février 2014 (ces baisses de tarif pourront parfois dépasser les 50 % par rapport aux prix habituels du catalogue numérique) (…)
[lire la suite du billet]

 

► 22.01.14 : Pierre Charras (1945-2014) rejoint Schubert, Bacon, Calet et les autres
Je ne regrette aucune de mes lectures, aucun des récits et romans que Pierre Charras aura écrits, des textes qui cultivaient ce paradoxe : décrire un bouillonnement intérieur sans hystérie, avec la politesse du désespoir qu’on attribue souvent aux silencieux, aux décalés, aux mélancoliques (…)
[lire la suite du billet]

12 janvier 2014

Actualité de la semaine ePagine [du 1er au 10 janvier 2014]

Filed under: + Journal de bord — Étiquettes : , , , — Christophe @ 10:00

Vous trouverez dans ce billet des liens vers les articles du blog que vous n’avez peut-être pas eu le temps de lire cette semaine. À la une aujourd’hui Happy New Year, ePagine recrute, les 20 articles les plus consultés en 2013 et interview d’Ayerdhal.

En avant pour quelques invitations à la lecture !

 

— LES BILLETS DE LA SEMAINE DU BLOG EPAGINE —

 

► 09.01.14 : Interview de Ayerdhal pour la sortie de Bastards
Pour marquer la sortie en feuilleton numérique du thriller déjanté Bastards (éditions Au diable vauvert), ePagine propose une interview de Ayerdhal. [lire la suite du billet]

 

► 06.01.14 : les 20 articles les plus consultés en 2013 sur le blog ePagine
Sur les 875 billets écrits depuis la création de ce blog, 162 billets auront été postés en 2013 (contre 193 en 2012). En moyenne, tous les deux à trois jours, chroniques de lecture, extraits à lire en ligne, sélections et mises en avant, informations sur les livres numériques, projets des éditeurs traditionnels et 100% numériques, nouvelles traductions,…, auront ainsi été publiés en ligne. [lire la suite du billet]

 

► 03.01.14 : ePagine recrute
Dans le cadre de ses développements, ePagine recrute un développeur web Php 5 (f/h) [lire la suite du billet]

 

► 01.01.14 : Happy New Year from EPAGINE
ePagine vous souhaite une bonne année 2014 à sa manière. [lire la suite du billet]

3 janvier 2014

ePagine recrute

Filed under: + Journal de bord — Étiquettes : , , , , — Stéphane Michalon @ 10:00

Dans le cadre de ses développements, ePagine recrute un développeur web Php 5 (f/h)

Vous avez 2/3 années d’expérience dans le développement.

http://www.epagine.fr/recrutement/

Description du poste

Vous participerez au développement et à la maintenance de sites web e-commerce complets (front et back office, papier et numérique) pour librairies.
Le projet d’ePagine est de permettre à un maximum de libraires de prendre des parts de marché importantes dans la vente des livres numériques.
ePagine accompagne les libraires qui souhaitent proposer à leurs client l’offre numérique des éditeurs. Le livre et la lecture, format numérique et papier, sont importants pour vous.

Profil recherché

Bilingue Français – Neerlandais serait un plus

Vous maîtrisez :

  • PHP5, POO
  • Les langages Web : HTML, CSS, XML, Javascript
  • SQL (MySQL,SQL Server)

Vous avez également une connaissance de :

  • Soap
  • Jquery
  • Ajax
  • cUrl

Modalités

CDI

Lieu de travail

Tite-Live, 76 avenue Pierre Brossolette 92240 Malakoff

Contact :

yann[at]epagine.fr

 

1 janvier 2014

Happy New Year from EPAGINE

Filed under: + Journal de bord — Stéphane Michalon @ 12:19

HAPPY NEW YEAR 2014

9 décembre 2013

La table et l’étagère. « Le Monde des Livres » et la Librairie

Filed under: + Conseils de lecture,+ ePagine publications,+ Journal de bord,+ Sans attendre Godot — Étiquettes : — Stéphane Michalon @ 07:00

Cette semaine Jean Birnbaum, consacre l’éditorial du « Monde des Livres  » aux « Propos sur le métier de libraire », livre écrit par sept libraires amis et édité en numérique avec ePagine. Nous reproduisons ci-dessous cet éditorial dans son intégralité.

 

Le Monde des Livres
Vendredi 6 décembre 2013
Editorial

Prière d’insérer

La table et l’étagère

Le 31 octobre, ici même, nous réagissions aux attaques racistes contre Christiane Taubira en citant un essai paru il y a plus de dix ans, cosigné par Elisabeth Roudinesco et Jacques Derrida (De quoi demain, Fayard/Galilée, 2001). Peu après, dans sa chronique, Nicolas Offenstadt analysait la révolte des  » bonnets rouges  » à la lumière de l’étude que l’historien Hugues Neveux publia en 1997 sur Les Révoltes paysannes en Europe. XIVe-XVIIe siècle(Albin-Michel). A chaque fois, donc, se trouvait réaffirmé ce principe : si l’équipe de votre supplément littéraire doit rendre compte des parutions, il lui incombe aussi de montrer que l’actualité des livres, c’est leur capacité durable, et toujours renouvelée, à éclairer le cours du monde et de nos vies.

Le geste du critique rejoint ainsi celui du libraire qui prend un livre du fonds, publié il y a un an ou un siècle, pour l’extraire d’une étagère et le remettre sur une table, au beau milieu des nouveautés. Geste à la fois anodin et crucial, qui signe l’engagement propre aux compagnons du texte.  » Par ses assortiments et ses associations, le libraire ouvre le livre à des devenirs nouveaux : on re-lie, donc on re-lit « , dit joliment Josette Vial, qui dirige la librairie Compagnie, à Paris, dans un précieux volume où sept libraires indépendants évoquent, sous forme d’entretiens, l’avenir de leur profession (Propos sur le métier de libraire, 66 p., Editions Rue des Gestes, disponible sur demande, voir Syndicat-librairie.fr). Face aux incertitudes économiques, en pleine révolution numérique, chacun insiste sur la nécessité de s’inscrire dans une continuité, de tenir bon sur son identité, donc de remettre sans cesse le  » stock  » en mouvement grâce à une vraie politique de catalogue.  » Veiller à ce que les livres ne soient pas vécus comme en sursis, candidats à une mort prochaine. Donner le sentiment du temps long, vivant, actif « , affirme Christian Thorel, le patron d’Ombres blanches, à Toulouse. Lisant ces mots,  » Le Monde des livres  » y reconnaît sa propre vocation.

Jean Birnbaum © Le Monde

A chaque métier son atelier.

Amateurs du livre, curieux et intéressés par la cuisine de ce métier de libraire, vous êtes les bienvenus .

Professionnels d’un des métiers du livre et libraires en réflexion permanente, ce livre est écrit pour vous, par vos confrères.

A lire et à partager, « Propos sur le métier de libraire » est notamment disponible au SLF, sur ePagine.fr, et chez chacun des libraires auteurs des 6 articles qui composent ce recueil.

  • Josette Vial (librairie Compagnie à Paris) : le plaisir d’assortir des livres
  • Philippe Touron (librairie le Divan à Paris) : « Un métier de patience et d’humilité » – management et gestion en librairie
  • Pascal Thuot (librairie Millepages à Vincennes) : « Vendre en librairie ? Une aventure de tous les jours »
  • Jean-Jacques Tonnet (librairie Tonnet à Pau) : « Tu seras libraire tout le temps » – de l’animation en librairie
  • Isabelle Schulmann et Antoine Fron (librairie l’Arbre à lettres Mouffetard à Paris) : la transmission en librairie : une « folie raisonnée »
  • Christian Thorel (librairie Ombres blanches à Toulouse) : la librairie en « représentations » ?

Stéphane Michalon
ePagine

19 novembre 2013

ePagine soutient la création numérique

L’an passé, la librairie ePagine (spécialisée dans la vente de livres numériques et associée à plusieurs librairies indépendantes françaises) a créé à l’intérieur de son site ce qu’on peut appeler des univers thématiques. Nous avions déjà évoqué ici les espaces dédiés aux BD & Mangas, aux Littératures de l’imaginaire ou encore aux English Books. Un espace réservé à la Création numérique est également actif depuis quelque temps ; il accueille des maisons d’édition qui ont fait le choix de publier des livres numériques (même si certaines d’entre elles proposent aussi un service d’impression à la demande (POD)). Tous les genres sont ici représentés, de la littérature aux essais en passant par la jeunesse. On y trouve à la fois des romans traditionnels (lecture linéaire), d’autres qui offrent la possibilité d’une lecture aléatoire ou/et avec photos, lectures audio,… On peut également trouver son bonheur en piochant dans les textes courts, les revues inventives, les réflexions sur la pratique numérique, les polars, la SF, la poésie, la romance, l’érotisme ou encore en téléchargeant des feuilletons et des séries. Les titres mis en avant sur cette page ainsi que les listes des maisons d’éditions sont régulièrement mis à jour. Quelques éditeurs nous ont également fournis des bannières qui permettent d’animer cet espace. À signaler aussi qu’un palmarès dédié à cet espace a été spécialement développé par l’équipe d’ePagine. Il reste encore bien des choses à améliorer, notamment à mieux intégrer cet univers thématique sur la page d’accueil du site (développements prévus pour début 2014).

En attendant, n’hésitez pas à visiter cet espace qui en ce moment (voir les captures d’écran infra) met en avant une dizaine de titres lus et conseillés numériquement par ePagine, quelques nouveautés d’automne, deux auteurs à découvrir (Jiminy Panoz et Jacques Ancet) ainsi que trois maisons d’édition au catalogue bien identifié (Moyen-Courrier, Numeriklivres et La matière noire).

L’adresse à retenir, pour l’instant, est celle-ci : http://www.epagine.fr/index.php?ssh_id=8. N’hésitez pas à la faire circuler, à en parler autour de vous. La création numérique est en pleine effervescence, il serait vraiment dommage de passer à côté.

ChG

 

Exemple de page d’accueil de l’espace dédié à la Création numérique sur le site de la librairie ePagine (liste des maisons d’édition à gauche, bannières déroulantes en haut, mises en avant au centre, palmarès à droite).

 

Quelques-uns des titres lus en numérique et conseillés par ePagine : roman sentimental ou thriller à cent à l’heure, nouvelles déjantées ou roman d’aventures, revue de création sur la ville de Shanghai ou balade dans les taxis de Jérusalem, et d’autres encore à découvrir en ce moment.

 

Sélection de quelques titres mis en ligne cet automne par Numeriklivres, publie.net, Les éditions de Londres, emue, La matière noire, Les guides MAF, Emoticourt, Walrus ou encore StoryLab.

 

Coup de projecteur sur deux auteurs à découvrir : Jiminy Panoz qui nous aide à penser et à pratiquer le numérique ainsi que Jacques Ancet, pour l’élégance de sa phrase.

 

Exemple de trois maisons d’édition spécialisées dans la lecture numérique, Numeriklivres qui fait quasiment figure de pionnier aujourd’hui et qui, au fil du temps, a su s’adapter aux envies des lectrices et des lecteurs, notamment en leur proposant des feuilletons et séries (polars & thrillers, romances, érotisme,…), Moyen-Courrier qui s’est spécialisé dans les documentaires littéraires (on en parle ici) et La matière noire que nous venons de découvrir et qui propose des textes assez détonants.

17 novembre 2013

Actualité de la semaine ePagine [du 11 au 17 novembre 2013]

Comme chaque dimanche vous trouverez dans ce billet des liens vers les articles du blog que vous n’avez peut-être pas eu le temps de lire cette semaine ainsi qu’une mise en avant récente de la librairie ePagine. À la une aujourd’hui Bob Dylan by Greil Marcus, Auguste Gilbert de Voisins, Les 10 articles les plus consultés en octobre et 15 Folio en promotion.

En avant pour quelques invitations à la lecture !

ChG

 

— LES BILLETS DE LA SEMAINE DU BLOG EPAGINE —

 

► 15.11.13 : Bob Dylan by Greil Marcus (Galaade)
Après Like a Rolling Stone (2005) et L’Amérique et ses prophètes (2007), Galaade poursuit sa politique d’auteur avec la publication de Bob Dylan by Greil Marcus. Des notes sur les Basement Tapes de 1967 à l’exploration du Time Out of Mind de 1997, où Dylan réimagine l’expérience américaine, Marcus décrypte non seulement les enregistrements mais aussi les concerts, les livres et les films qui ont contribué à inscrire Bob Dylan au sein de notre culture. Bob Dylan by Greil Marcus, traduit de l’anglais par Pierre-Richard Rouillon, est publié dans la collection Essais aux éditions Galaade. [lire la suite du billet]

► 14.11.13 : ePagine vous offre Le Bar de la Fourche d’Auguste Gilbert de Voisins
Via son studio ePub, ePagine vient de fabriquer et de mettre en ligne un huitième titre : Le Bar de la Fourche d’Auguste Gilbert de Voisins. Cet ouvrage et les sept précédents, Hors Commerce, sont offerts en permanence sur la librairie ePagine avec tout téléchargement de livres. (…) Le Bar de la Fourche est un roman d’aventures (voire un western) d’Auguste Gilbert de Voisins sur les chercheurs d’or, dans l’Ouest américain. Il a été publié la première fois en 1909. Ce roman a inspiré le film éponyme d’Alain Levent qu’il a réalisé en 1972, avec Jacques Brel, Isabelle Huppert et Pierre-François Pistorio pour incarner les personnages principaux. [lire la suite du billet]

► 12.11.13 : Les 10 articles les plus consultés en octobre 2013 sur le blog ePagine
En octobre vous avez été surtout intéressés par les auteurs traduits : l’Islandais Bergsveinn Birgisson, la Canadienne Alice Munro, l’Américain Hugh Howey, l’Espagnol Javier Marías ou l’Uruguayen Horacio Quiroga. Peut-être parce que la Foire de Francfort est passée par là… Quelques auteurs français ont néanmoins retenu votre attention, le regretté Christian Gailly et l’excellent Eric Pessan. En octobre on aura par ailleurs pu se procurer le premier annuaire des acteurs du livre numérique ou encore Propos sur le métier de Libraire offert par la librairie ePagine. [lire la suite du billet]

 

— UNE MISE EN AVANT DE LA LIBRAIRIE EPAGINE —

Gallimard propose de télécharger 15 titres des collections folio, folio policier, folio sf et folio biographies au prix de 3.99 € jusqu’au 9 décembre inclus. Cette sélection comprend des titres remarquables parus ces dernières années chez cet éditeur : Trois femmes puissantes de Marie NDiaye (que nous avions chroniqué ici), Jan Karski de Yannick Haenel (nous en avions parlé par là), Inigo de François Sureau, Meurtres pour mémoire de Didier Daeninckx, Utu de Caryl Férey, Moloch de Thierry Jonquet ou encore, plus anciens mais incontournables, Maggie Cassidy de Jack Kerouac et L’Amant de la Chine du Nord de Marguerite Duras. Pour découvrir la sélection compète sur ePagine, cliquez ici.

10 novembre 2013

Actualité de la semaine ePagine [du 4 au 10 novembre 2013]

Comme chaque dimanche vous trouverez dans ce billet des liens vers les articles du blog que vous n’avez peut-être pas eu le temps de lire cette semaine ainsi qu’une mise en avant récente de la librairie ePagine. À la une aujourd’hui Laura Kasischke, Albert Camus, les Intégrales Bragelonne et les prix littéraires.

En avant pour quelques invitations à la lecture !

ChG

 

— LES BILLETS DE LA SEMAINE DU BLOG EPAGINE —

 

► 08.11.13 : Stéphane Michalon lit Esprit d’hiver de Laura Kasischke (Christian Bourgois éditeur)
Aujourd’hui seizième billet de la rubrique Qui lit quoi ? en compagnie de Stéphane Michalon qui nous dit comment Esprit d’hiver de Laura Kasischke peut continuer à agir dans l’esprit du lecteur plusieurs heures après l’avoir terminé, notamment au réveil. « J’ai fini ce livre hier soir. Je me réveille dans un demi-sommeil », écrit-il. [lire la suite du billet]

►06.11.13 : Francis Huster dans la peau d’Albert Camus (Le Passeur éditeur)
À l’occasion du centenaire de la naissance d’Albert Camus, Le Passeur éditeur a choisi de remettre en avant Albert Camus un combat pour la gloire de Francis Huster paru au printemps dernier et qui a fait un peu parler de lui en librairie et dans la presse, un texte dans lequel le comédien se met dans la peau de l’écrivain, prix Nobel de Littérature en 1957. Tout le mois de novembre, Albert Camus un combat pour la gloire pourra être téléchargé au prix de 4.99 € sur toutes les plateformes de téléchargement de livres numériques. [lire la suite du billet]

►05.11.13 : Les Intégrales Bragelonne : Michael Marshall Smith, Trudi Canavan & Brent Weeks
Intégrales Bragelonne, nouvelle série du 6 novembre au 4 décembre 2013. Ce mois-ci, Michael Marshall Smith, Trudi Canavan & Brent Weeks des éditions Bragelonne et Milady voient leurs romans ou nouvelles rassemblés en une intégrale. Au programme, de la SF, de l’horreur, du fantastique, de la fantasy et aussi de la magie. La recette, elle, reste inchangée : des séries complètes en numérique pour une durée limitée et à des prix plus que raisonnables. Dans le lot, à ne pas manquer, un recueil de trente nouvelles de Michael Marshall Smith dans lesquelles il s’empare de notre quotidien et où, avec son imaginaire foisonnant, il parvient à déployer toutes les facettes de son talent : de la littérature générale à la science-fiction en passant par le thriller. [lire la suite du billet]

 

— UNE MISE EN AVANT DE LA LIBRAIRIE EPAGINE —

 

La saison des prix littéraires s’est ouverte la semaine dernière, après l’ouverture de la chasse. Chaque jour le/la nouvel/le élu/e d’une catégorie bien déterminée, chèque en poche ou royalties à venir, appelle son banquier, ses parents, ses amis et peut commencer à imaginer où il passera ses prochaines vacances. Face aux caméras, les vainqueurs ont un air de vainqueur et les vaincus, on n’en sait rien, on ne les voit pas. Les éditeurs, eux, se frottent les mains : papier ou numérique, ils auront fait ce qu’il fallait. Rien ne change, rien ne bouge, pensez-vous ? Pour découvrir la sélection compète sur ePagine, cliquez ici.

3 novembre 2013

Actualité de la semaine ePagine [du 24 au 2 novembre 2013]

Comme (presque) chaque dimanche vous trouverez dans ce billet hebdomadaire des liens vers les derniers articles de ce blog que vous n’avez peut-être pas eu le temps de lire dans la semaine ainsi qu’une mise en avant récente de la librairie ePagine. À la une aujourd’hui, Horacio Quiroga, Claude Simon, Lyonel Trouillot, le festival Utopiales 2013 et 10 titres en promotion chez Folio.

En avant pour quelques invitations à la lecture !

ChG

 

— LES BILLETS DE LA SEMAINE DU BLOG EPAGINE —

 

► 31.10.13 : Stéphane Michalon lit Parabole du Failli de Lyonel Trouillot
Aujourd’hui quinzième billet de la rubrique Qui lit quoi ? en compagnie du fondateur et directeur de ePagine, Stéphane Michalon, qui nous dit pourquoi et comment Parabole du failli de Lyonel Trouillot est entré en résonance avec son vécu. « Quoi de commun du Finistère et d’Haïti ? Tout, même le folklore de nos arrangements impossibles avec la mort, le bouleversement et le renversement des sentiments, la bouscule et la bascule de l’amitié, et la volonté de parole, la nécessité d’écrire pour tenter de poser quelque chose de sensé et de bien parler, vraiment, aux moments des rites de rassemblements, religieux ou non, qui rythment le temps des jours d’après », écrit-il. [lire la suite du billet]

► 29.10.13 : Utopiales 2013 – Festival International de science-fiction
Comme chaque année, et ceci depuis 13 ans maintenant, Nantes accueille du 30 octobre au 4 novembre 2013, le festival international de science-fiction. C’est un des événements majeurs en France, concernant ce « mauvais genre » qu’est la science-fiction. Littérature, BD, cinéma, arts plastiques, jeux vidéos, cosplay sont à l’honneur pour vous faire découvrir la science-fiction. Et côté numérique ? Une borne ePagine de vente de livres numériques sera présente sur le stand de la librairie en ligne emaginaire.com / Actu-SF. Ainsi, ceux qui souhaitent remplir leur liseuse pourront le faire à loisir. [lire la suite du billet]

* Dernière minute : Regardez également les photos prises par David Queffélec durant tout le week-end en cliquant ici (billet du 2 novembre 2013)

► 28.10.13 : Centenaire Claude Simon : expo, livres numériques, dossiers & extrait
À l’occasion de l’exposition littéraire à la BPI consacrée à l’œuvre de Claude Simon, Prix Nobel de Littérature en 1985 mais également peintre et photographe, Claude Simon qui aurait eu 100 ans cette année, la librairie ePagine propose sur sa page d’accueil une petite sélection de quelques-uns de ses romans publiés aux éditions de Minuit. Quasiment toute l’œuvre publiée par Jérôme Lindon est en effet aujourd’hui disponible en numérique (sauf Leçon de choses, 1975 et Le Jardin des Plantes, 1997) via le studio de fabrication ePub de ePagine. [lire la suite du billet]

► 24.10.13 : Près de 40 nouvelles fantastiques de l’auteur uruguayen Horacio Quiroga en numérique
L’écrivain uruguayen Horacio Quiroga, né en 1878, partageait avec ses aînés Edgar Allan Poe (1809-1849) et Maupassant (1850-1893) un goût certain pour les contes et nouvelles qu’il construisait d’ailleurs avec une efficacité redoutable : brièveté, sens du récit, chutes terribles, goût pour l’étrange, le fantastique et les morts violentes – en 1937 (l’année de la mort de Lovecraft, un autre maître de la nouvelle et du roman « d’horreur ») il s’est suicidé après avoir appris qu’il était atteint d’un cancer de la prostate. (…) Depuis quelques jours, les éditions Métailié ont fait le choix de proposer en numérique une sélection de contes et nouvelles de l’auteur uruguayen (avec nouveaux visuels de couvertures). Vous trouverez là cinq recueils complets (Contes d’amour de folie et de mort, Anaconda, Le Désert, Les Exilés, Au-delà, 4.99 € chacun), 36 nouvelles extraites de ces recueils et à lire séparément (entre 0.49 €  et 0.99 € sauf 5 titres gratuits). [lire la suite du billet]

 

— UNE MISE EN AVANT DE LA LIBRAIRIE EPAGINE —

 

Gallimard propose de télécharger 10 titres phares des collections folio, folio policier, folio sf et folio biographies au prix de 3.99 € jusqu’au 11 novembre inclus. Cette sélection comprend des titres importants parus ces dernières années chez cet éditeur : La tache de Philip Roth, Montedidio d’Erri De Luca, Cleer de L. L. Kloetzer (dont nous avions donné un extrait à lire en 2010), Tranchecaille de Patrick Pécherot ou encore, plus ancien mais incontournable, Rue des boutiques obscures de Patrick Modiano. Pour découvrir la sélection compète sur ePagine, cliquez ici.

Older Posts »

© ePagine - Powered by WordPress