Le blog ePagine

Conseils de lecture, entretiens, actualité numérique :

le Livre-Avenir ne se fera pas sans les libraires.

24 octobre 2013

Près de 40 nouvelles fantastiques de l’auteur uruguayen Horacio Quiroga en numérique

L’écrivain uruguayen Horacio Quiroga, né en 1878, partageait avec ses aînés Edgar Allan Poe (1809-1849) et Maupassant (1850-1893) un goût certain pour les contes et nouvelles qu’il construisait d’ailleurs avec une efficacité redoutable : brièveté, sens du récit, chutes terribles, goût pour l’étrange, le fantastique et les morts violentes – en 1937 (l’année de la mort de Lovecraft, un autre maître de la nouvelle et du roman « d’horreur ») il s’est suicidé après avoir appris qu’il était atteint d’un cancer de la prostate. À la différence de ses prédécesseurs ou contemporains, Quiroga nous entraîne loin de la ville et de la campagne, plus précisément au cœur des forêts équatoriales et des jungles (où il a vécu un temps) qui est souvent un prétexte pour faire plonger ses personnages au “cœur des ténèbres” et de la folie, là où l’homme, l’animal et la nature ne font pas toujours bon ménage. À la fois réaliste, baroque, mélancolique et noir (voire cruel), le style de Quiroga a inspiré de nombreux auteurs latino-américains contemporains. En France, son œuvre est traduite et publiée aux éditions Métailié depuis les années 90 : huit titres en tout, dont trois sont destinés aux jeunes lecteurs.

Depuis quelques jours, les éditions Métailié ont fait le choix de proposer en numérique une sélection de contes et nouvelles de l’auteur uruguayen (avec nouveaux visuels de couvertures). Vous trouverez là cinq recueils complets (Contes d’amour de folie et de mort, Anaconda, Le Désert, Les Exilés, Au-delà, 4.99 € chacun), 36 nouvelles extraites de ces recueils et à lire séparément (entre 0.49 €  et 0.99 € sauf 5 titres gratuits). Toutes ces histoires fantastiques et cruelles peuvent être très brèves (quelques pages seulement) et d’autres dépasser la vingtaine de pages (je me réfère ici à l’équivalent papier n’ayant pas le nombre de signes). Tout ceci est en tout cas une bonne entrée en matière pour, le temps d’un voyage en bus, en métro,.., ou dans une salle d’attente, (re)lire cet auteur, goûter à son style et à ses histoires tropicales à la fois effrayantes, sensorielles et décapantes ! Essayez-les !

Infra vous trouverez les liens qui vous mèneront directement vers le site de la librairie ePagine. Notez également que les livres numériques proposés par les éditions Métailié sont tous sans DRM Adobe (avec tatouage numérique).

ChG

 

 

Œuvre d’Horacio Quiroga publiée aux éditions Métailié
(en gras, les recueils et les nouvelles disponibles en numérique)

 

► Anaconda, traduit de l’espagnol par Frédéric Chambert, 2005
• à lire séparément : Les raies, Le Simoun, Diète d’amour, Le Yaciyatéré, Dans la nuit, Anaconda, Les Fabricants de charbon, Le Vampire, La Poulie folle, Gloire tropicale, Miss Dorothy Phillips, ma femme et La Tâche hyptalmique

Le dévoreur d’hommes, traduit de l’espagnol par Anne Boule-Christauflour, 2003

Lettres d’un chasseur, traduit de l’espagnol par Anne Boule-Christauflour, 2000

Contes d’amour de folie et de mort, traduit de l’espagnol par Frédéric Chambert, 2000
à lire séparément : La Poule égorgée, Le Solitaire, À la dérive, L’Oreiller de plumes, Yaguaï, L’Insolation, Les Pêcheurs de grumes, Le Miel sylvestre et Les Barbelés

Le Désert, traduit de l’espagnol par François Gaudry, 1999
• à lire séparément : Un péon, Le Désert et Le Spectre

Contes de la forêt vierge, Collection Jeunesse, 1998

Les Exilés, traduit de l’espagnol par François Gaudry, 1995
• à lire séparément : Les Distillateurs d’oranges, L’Homme mortTacuara-Mansión et Les Exilés

Au-delà, traduit de l’espagnol par François Gaudry, 1993
à lire séparément : La Belle et la bêteLe Conducteur du rapide, La Méningite et son ombre, Au-delà, Le Fils, Son absence, Le Crépuscule et L’appel

 

© ePagine - Powered by WordPress